A l'époque où Barbara et moi fréquentions la fac d'Assas afin d'y obtenir notre maîtrise de droit, j'étais à mille lieues de me douter que ma condisciple me demanderait près de trente ans plus tard : "Mon fils ainé possède une toile de yourte à laquelle il tient beaucoup. Penses-tu pouvoir la transformer en un sac de voyage grand format ?" Quand on vous dit que le droit mène à tout... Même Barbara, qui exerce pourtant la très juridique profession d'avocat, tricote des chaussettes bariolées  entre deux audiences. Peut-être créera-t-elle un jour sa boutique ? "Maille à partir", ça pourrait être bien comme nom... ;-)

Bon, revenons à nos yacks. Puisque j'en parle ici, vous vous doutez qu'à la question de Barbara, j'ai répondu : "oui !" La toile de yourte est alors arrivée chez moi et il a fallu que j'envisage différentes possiblités pour l'exploiter au mieux. Avant de vous en dire plus, je vous présente le résultat en images :

DSCF8860

 C'est un très grand sac, muni de deux poches extérieures et d'une poche intérieure. Il est doublé de molleton et a un fond rigide. J'ai mis deux fermetures Eclair que l'on peut maintenir fermées avec un cadenas.  J'ai ajouté quelques éléments en cuir brun foncé, dont le porte-étiquette. En dessous, j'ai cousu quelques-uns des boutons d'origine en guise de pieds de sac. Si vous apercevez des taches et des "bobos" deci delà, c'est normal : cette toile a déjà bien vécu. Et je suis heureuse qu'elle puisse vivre de nouvelles aventures à l'épaule de Yohann !

2014-08-22 (2)

2014-08-22 (2)1

DSCF8868

L"intérieur est gris, et non pas mauve comme voudrait le faire croire ce cliché

Je vous quitte avec une photo de ma rencontre du jour. Il était tellement mignon que seule ma raison m'a empêchée de le caresser !

DSCF8859